Goûts & aspects

La micro pousse de coriandre a une saveur plus douce et persistante que l’herbe aromatique du même nom. Plus la micro pousse grandit et plus sa saveur de coriandre se renforce par des notes robustes de poivre et d’herbe fraîchement coupée.

Bien que très proche de la saveur de l’herbe aromatique, elle est dépourvue de l’odeur savonneuse que la coriandre mature possède.

En cuisine

Elle accompagne salades, carré d’agneau, soupes, currys, omelettes, purée de pomme de terre, riz, crevettes au lait de coco et aussi en vinaigrette avec du citron vert.

On ne les ajoutera aux plats cuits qu’en fin de cuisson, la chaleur ayant pour effet de dissiper leur arôme.

Comme toujours, micro-pousses, aromates, légumes brutes et autres merveilles de la nature où issues d’une agriculture saine, n’auront que votre imagination comme limites pour émerveiller vos sens, nourrir vos cellules et votre esprit.

Rejoignez-nous et partagez vos créations sur Facebook : Les Jardins TOTEM

Nutrition

Nutriments : vitamines A, B1, B2, B3 ou PP, C, K  minéraux: calcium, phosphore, potassium, souffre, Oligo-éléments: cuivre.

Propriétés : on lui attribue des vertus digestives, laxatives, toniques, diurétiques, stimulantes, sédatives, aphrodisiaques, antibactériennes et antioxydantes.

Comme tous les autres aliments elle doit être consommé en quantités adaptées et régulières, uniquement dans le cadre d’un régime alimentaire équilibré. Ces propriétés sont tirées d’ouvrages scientifiques ou sites Internet de référence. Ces informations sont données à titre informatif, elles ne sauraient en aucun cas constituer une information médicale, ni engager une responsabilité. Pour tout usage des micro-pousses dans un but thérapeutique, veuillez consulter un médecin.

Histoire de plante

La coriandre est l’une des herbes aromatiques les plus anciennes au monde. Dans l’Antiquité, les Romains en étaient férus. L’épice apparaît dans plus de 70 plats issus du recueil de recettes du Romain gastronome Apicius. Les Romains et les Grecs utilisaient également comme remède l’herbe avec ses fruits aromatiques, comme le prouvent les écrits du pionnier de la médecine, Hippocrate.

Elle était censée calmer les maux d’estomac ainsi que les maux de tête. Au Moyen-Âge, une autre facette de la coriandre vit le jour : elle devint une potion magique aphrodisiaque, dénommée philtre d’amour, que l’on cachait sous l’oreiller – ou dissoute dans du vin que l’on donnait à boire aux jeunes mariés. On ne sait malheureusement pas si cette méthode était efficace. Il en va de même lorsque l’on essayait de se protéger de la peste et du choléra avec de la coriandre.

Les fruits de l’ombellifère n’ont été découverts en tant que réel aromate que plus tard. Ils font aujourd’hui partie des ingrédients préférés de l’industrie des spiritueux et entrent dans la composition des schnaps épicés et des liqueurs de plantes – et bien sûr dans la composition des nombreux plats épicés de nos cuisines.